• Chloe P

Un jour, une vie

Qui suis-je? pourquoi l'art-thérapie?


Je ne parle pas souvent de moi, mais mon expérience, pourrait, peut-être, raisonner en vous...


La création vient à moi très jeune et devient un exutoire, une façon d'exprimer mes maux et mes souffrances.

En quête de sens et d'identité, je parcours la vie, je la vois défiler devant moi, sans vraiment savoir où je vais, sans vraiment trouver ma place. Je ne comprends pas toujours les gens, ni ce monde, ni moi même en réalité.

Qui suis je? pourquoi tant de questions? quel est mon but?


Je trouve certaines réponses qui me pousseront à avancer sur le chemin de la reconstruction, à la découverte de moi même.

J'avais entendu parlé de l'art-thérapie. Cela restera un petit moment dans un coin de ma tête, jusqu'au jour où je dis stop, je plaque tout et je me lance dans cette folle aventure pour devenir art-thérapeute.


Étant artiste et voulant aider l'autre, lier l'art à la psychologie était une évidence.

Entre art-thérapie et psychanalyse, me voilà donc partie pour les deux années les plus difficiles mais aussi les plus belles et les plus enrichissantes.

Aider l'autre sans avoir fait un travail sur moi même n'était pas envisageable.


Difficiles? car je suis entrée en contact avec mes peurs, mes tristesses, mes colères, mes maux, mes questionnements etc...Je suis entrée dans les strates les plus profondes de mon être et ça n'a pas été tous les jours facile.


Les plus belles? car j'ai appris à me connaître, à avoir une autre vision de moi, de l'autre et du monde. J'ai pris conscience, j'ai dénoué les nœuds, appris à lâcher prise, à accepter, à laisser derrière moi ce qui devait l'être. J'ai appris à m'écouter. J'ai appris à me dire Oui.


Je ne prône pas la guérison complète, nous avons toujours besoin de travailler sur nous face aux aléas et aux épreuves de la vie.

Mais l'art-thérapie vous amène sur un chemin, elle vous guide vers la transformation, l'acception, le mieux vivre et le mieux être.

Elle apaise, apporte des réponses et une connaissance de soi, de l'autre avec bienveillance et non jugement.


On peut tous un jour dire stop. On peut tous avoir envie d'aller bien. Prendre soin de soi est essentiel. Demander de l'aide n'est pas une faiblesse, bien au contraire.


Si vous le voulez vraiment, n'hésitez plus...quelle que soit la pratique.... foncez, vivez, pour vous.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout